Le Mont-Saint-Michel et ses environs à vélo

Rien de plus appréciable dans une région qui ne ménage..

Mont Saint Michel

Le Mont-Saint-Michel et ses environs à vélo

Rien de plus appréciable dans une région qui ne ménage pas ses mouvements de terrain, que de pouvoir se déplacer sur des voies sans dénivelé, ou presque ! L’un des atouts majeurs des environs du Mont Saint Michel est évidemment, des cheminements réalisés sur d’anciennes emprises ferroviaires et plats…

Le sol de la République Française continue à être sublime à explorer, à ce moment-là, goûtons-le avec le plus grand plaisir ! À bicyclette ou à “bécane”, de très nombreuses et extraordinaires tournées peuvent être créées pour notre santé ! Les circuits pour randonneurs à vélos électriques sont toujours signalisés et toujours avec des “sécurités”. On classifie des chaussées pour VAE, des chaussées sans activité d’autobus ni d’automobiles, des périples cyclables “réservés”…

Ralliant le Cotentin par l’0rne et par Domfront, on ne pourra manquer le détour par Bagnoles-de-l’Orne, charmante et verte ville thermale nichée, entre « Alpes mancelles » et « Suisse normande », au cœur de la forêt d’Andaines.

Circuler à vélo sur des voies vertes bien entretenues

Domfront, où s’ouvre la première voie verte, est une ville frontière. Les ruines de sa forteresse offrent un belvédère de 70 m sur la gorge qu’elle domine et sur tout le paysage alentour. Une forme d’invitation à élargir le champ de vision. La plupart des cités de la région ayant été massacrées par la dernière guerre, on s’attachera davantage, ici comme dans les départements voisins de la Manche et du Calvados, aux paysages qu’à un patrimoine bâti, souvent réduit à la portion congrue.

Autour du Mont Saint Michel

Incontournables, justement, la vallée de la Sée, entre Mortain et Vire, puis celle de la Vire, entre Tessy et Saint-Lô. Sur la longitudinale Trans-Cotentin, Coutances, Lessay, La Haye-du-Puits, Saint-Sauveur-le-Vicomte et Bricquebec ont tous leurs charmes et leurs curiosités. On n’en oubliera pas pour autant les attraits plus sauvages de la Côte des Havres (Portbail et Carteret, entre autres), du cap de la Hague, de la pointe de Barfleur ou de l’île de Tatihou, au large de Saint-Vaast-la-Hougue. Enfin Cherbourg, bien sûr, et sa toute nouvelle Cité de la Mer, installée, avec le sous-marin nucléaire Le Redoutable, juste à côté d’une gare maritime Art déco superbement restaurée.

Les vestiges de la 2ème guerre mondiale

Point de départ de la transversale sud menant à Pontaubault et au Mont-Saint-Michel. Domfront a payé au prix fort sa libération, en 1944. Ce ne sont pourtant pas les bombardements mais une destruction volontaire à la poudre à canon qui, au XVIIe siècle, aura eu raison du château dont les vestiges portent aujourd’hui témoignage.


Related articles