La ventilation d’une chute, en quoi est-elle indispensable ?

Les systèmes de ventilation primaire et secondaire sont obligatoires pour..

ventilation

La ventilation d’une chute, en quoi est-elle indispensable ?

Les systèmes de ventilation primaire et secondaire sont obligatoires pour assurer la bonne évacuation des odeurs et le fonctionnement de la plomberie. Si la conception de ces ventilations est surtout motivée par le bon fonctionnement de toute la plomberie d’un logement, elle n’en est pas moins importante au moment du contrôle du SPANC.

La nécessité de la ventilation d’une chute

Un logement dispose d’un ensemble de canalisation qui assure l’évacuation des eaux usées et des eaux de vannes. Sur ces canalisations, il faut disposer d’un système de ventilation, essentiel au bon fonctionnement du mécanisme de la plomberie. Cet élément endosse en effet plusieurs rôles, notamment celle de permettre l’évacuation des gaz toxiques et d’apporter de l’air frais.Également nécessaire à titre de prévention, le système de ventilation va permettre d’éviter le désiphonage ainsi que la détérioration de la fosse septique.

Sur la partie plomberie d’une habitation, le technicien plombier aura à créer deux types de ventilation, celui primaire et le secondaire. La ventilation primaire se situant en amont de la fosse va notammentservir à la décompression de tous les systèmes d’évacuations afin d’obtenir une bonne circulation de l’air. La ventilation secondaire va par contre assurer l’évacuation du gaz de fermentation provenant de la fosse.

La ventilation d’une chute, commet la concevoir ?

La ventilation pour qu’elle soit fonctionnelle devra être très bien conçue.La ventilation simple est la prolongation d’une colonne principale qui commence à partir de l’évacuation des w.c. et sanitaire. Devra être du même diamètre que la colonne, la ventilation primaire est équipée d’un aérateur pouvant se situer à un niveau inférieur. La ventilation secondaire quant à elle va être conçue avec une canalisation dédiée à un diamètre de moins de 100 mm et débouche à au moins 40 cm au-dessus du faîtage du toit.

Au plus de ces techniques de conception de la ventilation, il faut aussi s’assurer de la parfaite étanchéité au niveau de la toiture. Aussi, il faudra se référer à la norme en vigueur, à savoir le DTU64.1 étant donné que ces systèmes de ventilation seront vérifiés par le SPANC.Il y est notamment déterminé les conditions nécessaires au remblayage ou au raccordement des canalisations.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Your comments (*)

Name (*)

Your full name please.

Email address (*)

Used for gravatar.

Website

Link back if you want.